Vous avez une question ?
Nous sommes là pour vous répondre !

A la rencontre de… Marie-France GUILLEMOT

Rencontre avec Marie-France GUILLEMOT, représentante Udaf siégeant au Conseil Départemental de la citoyenneté et de l’autonomie de la Nièvre.

Nous partons à la rencontre de Madame Guillemot, représentante Udaf au CDCA.

C’est une occasion de mieux connaitre cette représentation et ce qui anime cette bénévole mobilisée autour du handicap.

 

Pouvez-vous d’abord vous présenter ?

Je suis épouse, mère, grand-mère et engagée dans le monde associatif depuis de longues années. Suite à un appel à candidatures au sein du réseau des associations fédérées par l’Udaf, j’ai été élue en 2021 pour représenter les familles au CDCA dans le cadre du collège HANDICAP. Je suis militante au sein de différentes associations.

Avec mon mari, nous avons notamment fondé l’association Regards positifs pour les déficients visuels de la Nièvre.

Aveugle depuis l’âge de 5 ans, je considère que l’on ne parle bien que de ce que l’on connait bien. Par conséquent, la cause du handicap me préoccupe.

Je me propose de porter la voix de toutes les personnes en situation d’handicap, tout handicap confondus pour faire connaitre leurs besoins et les réponses à apporter dans les politiques locales, notamment au travers de cette instance.

 

Pouvez-vous justement nous préciser quelles sont les missions du CDCA?

Il s’agit en clair du Conseil Départemental de la Citoyenneté et de l’Autonomie de la Nièvre. La loi du 28 décembre 2015 relative à l’adaptation de la société au vieillissement l’a instauré.

Cette instance vise à assurer la participation des personnes âgées et des personnes handicapées à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques de l’autonomie dans le département. Elle contribue notamment à la réflexion globale en matière d’autonomie et facilite la connaissance des besoins et des attentes de la société civile.

L’Udaf a dans ce cadre la possibilité de désigner 1 titulaire et 1 suppléant pour le collège personnes âgées et 1 titulaire et 1 suppléant dans le collège personnes handicapées. Voici donc le cadre dans lequel j’exerce cette représentation.

 

Qu’est-ce qui anime votre engagement ?

Je souhaite faire avancer la cause du handicap dans le département. Le travail ne manque pas dans tous les domaines, la société doit se montrer plus inclusive pour que tout un chacun puisse être citoyen à part entière avec sa/ses différences qui constituent des multiples richesses à saisir pour le « vivre-ensemble ».

Ma vie m’a poussée et m’a donné l’envie d’aider aussi à mon tour mes concitoyens à travers le cheminement dans le parcours du handicap, notamment les parents, qui peuvent avoir du mal à accepter le handicap de leur enfant.

 

Qu’aimeriez-vous dire aux familles ?

Certes, l’acceptation est difficile. Il faut composer avec le handicap, et ne surtout pas rester isolés. Seul compte le potentiel restant et non la déficience existante.

Je me propose d’aider à remplir les dossiers MDPH afin qu’ils soient le plus complet au moment du dépôt. Je reste disponible pour échanger à propos de chaque situation de handicap où les droits sont à défendre. M’appuyant sur mon expérience d’ex présidente de la CDAPH, c’est totalement bénévolement que je me ferai un plaisir d’apporter mon aide à l’Udaf.

 

Sur ces propositions d’actions concrètes, nous repartons après que Marie-France Guillemot nous ait chanté et joué une belle chanson de Jean FERRAT.

> En savoir plus sur l’association Regards Positifs

> Découvrir nos représentations

Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre les actualités de notre réseau associatif.